Rechercher
Close this search box.

Aidons nos espèces

La destruction de certains types d’habitats au cours de ces soixante dernières années a eu, de facto et outre la flore, une répercussion sur les espèces qui s’y développaient telles que les insectes, les batraciens mais également les mammifères. Depuis plusieurs années, le Parc naturel mène un travail sur plusieurs espèces, en collaboration avec les partenaires locaux et les citoyens.

En lien avec les données cartographiques existantes et les observations citoyennes, des nichoirs sont placés, notamment concernant les hirondelles rustiques et de fenêtre. Toutes les données sont collectées et cartographiées afin d’alimenter la base de données d’Observations.be

De plus, en collaboration avec l’Orée du Pays des Collines, un important travail sur les chouettes chevêches est mené. Grâce aux bénévoles, des points d’écoute sont réalisés pour cartographier les populations du territoire. Des actions de restauration de l’habitat typique de cette espèce sont menées, telles que des plantations de saules têtards (lien avec le projet « Et nos (Hainaut) saules têtards ? »), de vergers haute-tige (Arbrenkit 3.0), ainsi que la pose de nichoirs qui permet de compenser le manque d’arbres à cavités.

Avec la même approche, un travail est effectué autour des lérots et des chouettes effraies.

Concernant le bruant jaune et le moineau friquet, et sur base des données cartographiques existantes, un travail ciblé est mené dans ces zones avec la promotion de plantation de haies, l’incitation à la mise en place de mesure de type mb6 ou encore l’incitation à laisser des céréales sur pied bénéfiques à ces espèces. Cette action se mène en collaboration avec les acteurs du monde agricole. Concernant les moineaux, un travail collaboratif se met en place avec le récent GT Moineaux mis en place par des bénévoles à Ellezelles.

En ce qui concerne les batraciens, le Parc naturel poursuit, avec les Contrats Rivière, son travail sur l’amélioration de leurs habitats, notamment par le creusement de mares (Trame bleue, tous concernés). Un travail ciblé sera mené concernant la recherche du Triton crêté. Le Parc naturel continuera d’être en contact avec les bénévoles qui s’occupent des ramassages lors des migrations.

Comment prendre part à ce projet ?

  • Vous souhaitez participer aux points d’écoute ?
  • Vous désirez poser un nichoir chez vous ?
  • Vous voulez participer aux sauvetages des batraciens ?

Contact

Matteo Marcandella – m.marcandella@pnpc.be – 068/54.46.01 – 0487/64.33.41