Trame bleue, tous concernés

La trame bleue se compose de différents éléments aquatiques tels que les mares, ruisseaux, étangs, sources, … sur un territoire donné. Leur connexion est essentielle au bon fonctionnement du réseau écologique et la complémentarité avec une trame verte de qualité assure un réseau écologique fonctionnel. Véritables « spots » de biodiversité, ces sites sont les lieux de vie de nombreux invertébrés aquatiques, batraciens, odonates et autres qui y trouvent un lieu de vie pour leur reproduction et leur développement. 

Le Parc naturel poursuit ses actions qui visent à mieux connaître ce patrimoine aquatique, à améliorer la qualité des eaux mais aussi à reconnecter cette trame bleue en partenariat avec les Contrats Rivière Dendre et Escaut-Lys. Pour cela, afin de contribuer au développement et à la restauration du réseau de mares, le Parc naturel continue son action de creusement de nouvelles mares et de reprofilage de mares atterries. Concrètement, cela se fait notamment suite au plan d’action établi en lien avec les réflexions du groupe de travail « Nature, Environnement et Biodiversité » auquel les Contrats Rivière sont membres. Cela permet de valoriser leur travail et de renforcer la force d’impact. 

Les demandes spontanées des citoyens en la matière sont aussi traitées. En pratique, cela se concrétise par la création et/ou reprofilage d’un minimum de 5 mares sur le territoire du Parc naturel. 

Quant au développement et à la restauration de la qualité des cours d’eau, le Parc naturel souhaite établir un plan d’actions en concertation avec les Contrats Rivière. Les cours d’eau peuvent faire l’objet d’une restauration par diverses mesures notamment la plantation de plantes rivulaires (oxygénantes, fixatrices de berges…). Un projet de valorisation des sources, action se déroulant dans un premier temps sur la commune d’Ellezelles, consiste à cartographier et caractériser les différentes sources de l’entité aidé par un groupe de citoyens et de partenaires. Par la suite, des analyses de potabilité grâce à un partenariat avec Hainaut Vigilance Sanitaire, laboratoire provincial, sont effectuées. Parallèlement, diverses informations sont récoltées afin de permettre une valorisation de certaines sources et ainsi, sensibiliser la population à ce sujet. 

Enfin, la lutte contre le Myriophylle du Brésil se poursuit en collaboration avec le Contrat de Rivière Dendre.

Comment prendre part à ce projet ?

  • Contactez nos agents !

Contact

François Stocman – f.stocman@pnpc.be – 068/54.46.03