L’organisation spatiale

Au Pays des Collines, l’habitation rurale traditionnelle de base est le plus souvent une maison basse (un seul niveau) de modeste dimension, développée en longueur sous une toiture unique dont la planéité renforce l’impression d’horizontalité de l’ensemble.
Le logis initial était au départ constitué essentiellement d’une cellule principale faisant fonction d’habitation, dispositif minimal prolongé d’une « remise » destinée en général à servir d’étable.
Ce logis de base peut être implanté parallèlement ou perpendiculairement à l’espace rue.

A cette combinaison bi-cellulaire (logis + étable) peut s’ajouter une troisième cellule : la grange.
Volume le plus souvent indépendant – ses fonctions exigent une hauteur de murs différente – la grange va, par son implantation perpendiculaire ou parallèle au logis, déterminer le type de disposition de l’ensemble.

L’implantation du logis par rapport à la voirie est déterminante pour le traitement qui sera réservé aux abords de la ferme .
En ce qui concerne les petits ensembles, les abords sont le plus souvent traités avec simplicité : une zone ouverte sur l’espace rue, une clôture basse…
Quand la taille de l’exploitation la nécessite, les trois volumes sont clairement individualisés.
Dans ce cas, habitat, étable et grange occupent des ailes différentes et l’espace ainsi cerné est réservé à la cour. On obtient alors une disposition en U plus ou moins symétrique. Les trois ailes sont généralement non jointives puisqu’elles résultent d’une succession d’ajouts.

Enfin, si la multiplication des fonctions exige un nouvel agrandissement, l’ensemble bâti aboutira au plan en quadrilatère , résultat de l’ajout d’une aile à rue qui pourra accueillir bûcher, fournil ou autres éléments annexes.

L’aile à rue qui clôt l’ensemble ne fait pas systématiquement l’objet d’une construction. Elle peut être laissée ouverte ou fermée par une grille et parfois un muret.
Traditionnellement, la région comporte une majorité de petites et moyennes exploitations, les grosses fermes en carré étant plus rares.

Volume unique bas et allongé, petits ensembles aux volumes diversement disposés, grands quadrilatères…l’habitat rural du Pays des Collines se présente sous des formes variées.