Groupe de travail : Herbe et Autonomie Fourragère

L’autonomie alimentaire d’une exploitation agricole est de plus en plus recherchée par les éleveurs au vu des coûts croissants des aliments concentrés. En effet, le maïs n’étant pas assez riche en protéines, les agriculteurs importent des quantités énormes de soja en provenance d’Amérique du sud, afin de compenser ce déficit. Cependant, outre l’aberration écologique de ce système, c’est également des coûts non négligeables pour l’agriculteur. Une solution pour diminuer l’achat de protéines végétales réside dans la production d’un fourrage qui allie graminées et légumineuses.

Compte-tenu du contexte économique mondial incertain, la recherche de l’autonomie doit nécessairement être intégrée dans la réflexion globale que l’agriculteur mène au niveau de son exploitation. Il est nécessaire et urgent d’encadrer les agriculteurs afin de les aider à mettre en place toutes ces alternatives et, ainsi, redonner à l’herbe, aux légumineuses et aux fourrages leurs lettres de noblesse. A cette fin, un groupe de travail a été mis sur pied et est géré par le Parc naturel du Pays des Collines, le Parc naturel des Plaines de l’Escaut et le Parc naturel Régional Scarpe – Escaut (France) et se compose d’une quarantaine d’agriculteurs des deux pays.

Depuis lors, différentes sorties, rencontres et formations sont organisées afin de faciliter les échanges d’expériences entre les agriculteurs (constitution d’un réseau), redonner une valeur économique à l’herbe (en plus des aspects environnementaux et sociétaux), favoriser les conseils techniques personnalisés pour les éleveurs,... Les éleveurs ont pu être formés et informés sur différentes thématiques par des spécialistes : Mr André Pochon (France), le Centre wallon de Recherches Agronomiques de Gembloux, Agra-Ost, Fourrages Mieux, le CARAH de Ath, le Groupement National Interprofessionnel des Semences et plants (GNIS, France), l’Université de Liège,… Les sujets développés sont, entre autres : les diagnostics de prairies, les techniques de conservation de fourrages dont le séchage en grange, la réorganisation parcellaire prairiale, des essais de mélanges prairiaux ou fourragers réalisés par l’agriculteur, le compostage du fumier et sa valorisation,…

Les actions qui seront poursuivies en 2017 par le groupe « Herbe et Autonomie Fourragère » sont :

- Action n°1 : promouvoir auprès des agriculteurs des systèmes alternatifs de production fourragère et de gestion des pâturages
- Action n°2 : raisonner les apports de fertilisants en vue de réduire les intrants dans les exploitations
- Action n°3 : organisation de visites techniques de terrain et renforcement des liens entre agriculteurs
- Action n°4 : réalisation d’analyses fourragère et appréciation de la qualité afin d’orienter les modalités de la production herbagère
- Action n°5 : susciter la mise en place de la technique du sur-semis en prairie
- Action n°6 : participation à la mise sur pied de manifestations types Salon Professionnel et Forum de l’Autonomie Fourragère
- Action n°7 : participation à des réunions d’informations

Si vous êtes agriculteur et que vous désirez participer à ce groupe de travail, n’hésitez pas à nous contacter !

Contact « Développement économique et Rural – Agriculture » : Hervé LUST – h.lust@pnpc.be – 068/54 46 02

Galerie photos

gt_herbe_et_autonomie.jpg
valor_2.jpg
gt_herbe-2.jpg
gt_herbe_2.jpg